Les 8 tips de #TechYourPlace pour rédiger une offre 100% inclusive

8-tips-tech-your-place-redaction-offre-inclusive

Vous souhaitez rédiger une offre d’emploi inclusive en toute simplicité ?  Vous êtes au bon endroit ! #TechYourPlace partage avec vous sa checklist en 8 points pour acquérir les bons réflexes et diffuser une annonce inclusive en accord avec les valeurs de votre startup !

Pourquoi rédiger une offre inclusive ? 

Tout d’abord parce qu’on entre dans un cadre légal ! Ne pas discriminer est une obligation fixée par la loi, il s’agit d’un  véritable délit, passible de sanctions financières. Heureusement,  les obligations vont parfois de paire avec de vrais avantages ! 

1er avantage – La diversité a beaucoup à vous apporter ! Elle peut par exemple agrandir l’éventail des compétences, des expertises et des points de vue au sein de votre équipe… Pour l’entreprise innovante que vous représentez, c’est plutôt souhaitable, non ?

2e avantage –  L’offre, c’est souvent le 1er contact qu’un candidat ou une candidate a avec l’entreprise ! Votre marque employeur fait complètement partie de votre com’, et comme on a pas deux fois l’occasion de faire bonne impression, autant la soigner ! L’ensemble des candidats et des candidates y sera sensible.

3e avantage – Parce que vous avez déjà commencé à lire cet article et que ce serait dommage de vous arrêter en si bon chemin ! 

On commence avec les don’t !

Comme on l’expliquait au tout début de l’article, la rédaction d’une offre d’emploi, de stage ou d’alternance est régie par la loi. Ça peut sembler évident, mais un rappel ne fait jamais de mal ! A ce jour, la loi reconnaît plus de 25 critères discriminants.

On vous fait confiance pour consulter l’article  L.1132-1 du Code du Travail et maîtriser tous les critères sur les bouts des doigts ! 

Il est interdit de “faire figurer dans les offres d’emploi des références liées à l’origine, au sexe, à l’orientation ou à l’identité sexuelle, à l’âge, à la situation de famille ou à la grossesse, aux caractéristique génétiques, à l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une race, aux opinions politiques, aux activités syndicales ou mutualistes, aux convictions religieuses, à l’apparence physique, au patronyme, à l’état de santé ou au handicap” 

Pour résumer, il existe des termes à bannir [Aller oust !] du style “Cherche jeune dynamique”, “ homme de terrain”, “homme de la situation” ou encore le fameux “recherche assistante” forcément au féminin etc, etc. On n’en peut plus de ces expressions, pas vous ? 

Maintenant que vous savez ce qu’il ne faut pas faire, c’est parti pour la checklist : 

1/ Pour commencer, cernez le profil que vous recherchez et décrivez le fi-dè-lement, sans trop en faire ! Une offre ce n’est pas une liste au père noël. Si vous voulez éviter les phénomènes d’autocensure chez les candidat.es, faites primer la qualité sur la quantité. Concentrez-vous sur ce qui est vraiment utile pour mener à bien les missions liées au poste. En gros : bonjour le réalisme, la clarté et bye bye la liste de 15 qualités impossibles à toutes cocher. 

2/ La formation et le diplôme en question

Côté formation, terminé de faire des grandes écoles une obsession. Sciences Po et HEC, c’est super, ça semble sécurisant, mais ce ne sont pas les seules formations d’intérêt en France, bien au contraire ! Notre beau pays recèle de pépites alors autant en profiter pour diversifier vos rangs ! Une manière de faire : indiquer « Niveau Bac +5 en gestion », plutôt que « diplômé.e d’une école de commerce ». Et pour être au top : citez la fourchette basse des diplômes acceptés et non le niveau idéal : si vous êtes intéressé.e par des bac+2 à bac+5, n’hésitez pas à l’écrire de manière ex-pli-cite ! 


3/ Parlez aux hommes comme aux femmes 

Au-delà de la mention FH, adoptez l’écriture inclusive ! Le neutre n’est pas si neutre : imaginez que vous lisiez partout qu’on recherche “une consultante” ou “une développeuse”.  Vous seriez choqué.es non ? Logique ! Donc n’hésitez pas à utiliser le masculin ET le féminin. C’est plus facile qu’il n’y paraît et si besoin vous pouvez recourir à des petites abréviations. Bon, pas n’importe lesquelles, on vous conseille par exemple d’éviter les parenthèses – question de symbole –  au profit des points : vous êtes déterminé.es à faire avancer l’égalité dans votre boîte ! 


4/ Halte aux anglicismes !

Account manager, sales, communication officer : les offres sont souvent pleines d’anglicismes. Ça peut en décourager certaines et certains alors même qu’ils n’auront pas nécessairement à parler anglais dans le cadre de leur job. Si ce n’est qu’une question d’habitude ou qu’il existe des équivalents, essayez d’utiliser des termes plus accessibles, ça facilite les choses, on vous assure ! In the bin please!

5/ Attention aux stéréotypes d’âge !

Idem, l’âge ne doit pas entrer en compte dans les critères de sélection, sauf s’il s’agit de protéger la santé et la sécurité du ou de la salarié.e ou dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ! Alors on évite les expressions de type « Jeune et Dynamique ». Il est tout à fait possible d’être expérimenté.e ET dynamique ! 

6/ Utilisez une banque d’image inclusive !

L’imaginaire RH passe aussi (beaucoup) par les images ! Dans le monde “merveilleux” de beaucoup de banques d’images, les salarié.es sont majoritairement des hommes blancs de 30 ans… et c’est bien dommage car ça joue clairement sur la décision de candidater ou pas. Une solution archi-simple : avoir recours aux banques d’images inclusives !

On vous recommande notamment :

7/ Mentionnez votre engagement pour l’inclusion et la diversité 

“Dites-le avec… une mention” Vous pouvez envoyer un message clair aux candidat.es sous-représenté.es dans votre secteur sans exclure d’autres profils. Un exemple : «Dans le cadre du Plan sénior, la politique d’embauche de la société X vise à améliorer la représentation des seniors au sein de ses effectifs», «Entreprise handi-accueillante» ou indiquer “candidatures diversifiées souhaitées”. 

Le document du Défenseur des droits intitulé “Diversifier ses recrutements sans discriminer : la rédaction des offres d’emploi” vous expliquera tout et contient des mentions que vous pouvez reprendre facilement. Une bonne chose de faite en 2 clics ! Attention quand même au diversity washing : si vous souhaitez devenir plus inclusive mais que votre boîte ne l’est pas encore, indiquez-le ! 

8/ Diversifiez vos canaux de sourcing 

Pour finir, au-delà de la rédaction, la diffusion compte aussi ! Diversifier vos canaux de recrutements vous permettra d’atteindre plus de profils. Pour cela, vous pouvez solliciter les missions locales, des universités et des écoles, des associations et utiliser, par ex, la plateforme de recrutement inclusif DiversifiezVosTalents.com !

Rappelez-vous : Chaque mot compte. En fonction du vocabulaire que vous utilisez vous pouvez maximiser la portée de votre offre, véritablement communiquer en fonction de vos valeurs, tout en agissant pour davantage de diversité dans la Tech ! Adhérez à #TechYourPlace pour être formé, faire évoluer vos pratiques au contact de pair.es et  trouver de futur.es talents… On vous attend ! 

Nos ressources pour aller plus loin : 

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Je souhaite m'inscrire à la newsletter pour suivre les actualités de l'initiative, en savoir plus sur l'inclusion et découvrir de nouveaux talents.

Vous avez été inscrit avec succès à notre liste de diffusion. Merci !